Moniteur de Snowboard en Suisse

Découvre en EXCLUSIVITE
TOUTES les étapes de A à Z
pour REUSSIR !!!

COMMENT DEVENIR MONITEUR DE SNOWBOARD EN SUISSE

En France, nous parlons de «DE» , Diplôme d’État de ski pour pouvoir enseigner le snowboard. En Suisse, il s’agit du Brevet Fédéral de Professeur de Sport de Neige. Celui ci existe de manière respective pour le snowboard et pour le ski.

voir la transcription

Action ! salut à tous et bienvenue chez Nomad Snowboard comment devenir moniteur de snowboard en france cette vidéo s’adresse à celles et ceux qui sont passionnés de snowboard et oui pour la trottinette qu’il faudra repasser une prochaine fois ou pas et deuxièmement et là j’insiste cette vidéo s’adresse à ceux qui aiment les gens et oui bien entendu parce que dans enseigner le snowboard il y a le mot snowboard, mais il ya également le mot en-sei-gner voyez vous ? donc si vous êtes suffisamment patient et tolérant pour supporter les clients pas dégourdit les familles mal organisé les parents exigent et j’en passe bravo vous pouvez passer à l’étape suivante et parce qu’on ne dirait pas forcément comme ça mais on voit bien à ces deux moniteurs du genre Hey Dédé ! regarde les boulets que j’ai derrière ! Je peux te dire ceux là ! laisse tomber, ils sont pas prêt d’y arriver donc ce genre de personne c’est dehors dans notre très cher pays la france le snowboard est considéré comme une activité dérivés du ski et oui pour information il existe plus de 40 pays dans lesquels sont enseignés les sports d’hiver et il se trouve que la france est un des seuls pays dans lequel cela se passe comme ça bref si vous souhaitez vous former en france vous serez dans l’obligation de suivre la formation du diplôme d’état de ski c’est donc une formation de moniteur de ski et inutile de vous préciser que vous allez faire du ski du ski et puis du ski humour humour je précise pardon oui…comment ?.. non on me dit que vous êtes surfeur des neiges, snowbor, snowboarder.. ah ! ah non ! ah oui non non toutes mes condoléances, si vous êtes snowboarder, je suis désolé ça va pas être possible il va falloir s’exiler je suis désolé Ah bon ? mais comment ça ? il va falloir s’exiler ? alors s’exiler… Alleeerrr, nan mais aller alors s’exiler ok mais où de nombreux snowboarder français sont partis et partent se former à l’étranger certains d’entre eux reviennent travailler par la suite en france alors que d’autres s’accommode très bien de leur nouveau lieu de vie, seulement 20% des alpes se trouvent sur le territoire français tout le reste se trouvent respectivement en autriche en italie et en suisse la plupart des français qui souhaitent devenir moniteur de snowboard s’exilent en….la suisse, pour des raisons de proximité avec la france et parce qu’il parle tout simplement français en romandie oui on parle français en Romandie non de bleu ! vous pouvez également trouver votre bonheur avec des formations dispensées par d’autres pays comme l’italie l’autriche l’angleterre l’allemagne l’espagne et l’andorre et même le canada et mesdames et messieurs je vous le donne en mille ces formations sont dispensées dans les Alpes ou dans les pyrénées ben oui oui vous avez bien entendu tous ces pays disposent de délégations en station de sports d’hiver et proposent leur formation c’est entre autres grâce à l’ISIA, association internationale des moniteurs de ski qu’il y existe une reconnaissance internationale des diplômes malheureusement la france nous n’y sommes plus depuis 2016 alors d’accord on peut travailler et se former à l’étranger bien sûr certains vont me dire c’est loin c’est pas facile on parle pas la même langue ça c’est vous qui voyez très franchement pour la question de la langue c’est plus simple que ce que l’on peut penser il n’est pas nécessaire d’être bilingue ni même de savoir l’écrire et on va bien souvent utilisé du vocabulaire technique lié à l’activité donc le snowboard et même en france pour ceux qui souhaitent travailler en france plus vous parler de langues étrangères plus vous aurez de travail donc autant s’y mettre tout de suite l’anglais l’espagnol le néerlandais ou encore l’allemand c’est vous qui voyez ce sont toutes des langues utile dans le monde entier donc à vous de jouer les formations sont dispensées sous forme de modules mais bien entendu vous pouvez enseigner en parallèle de votre formation vous travaillez en fonction de votre niveau de qualification du nombre de langues parlées et de votre ancienneté au sein de l’école pour laquelle vous travaillez si par la suite vous souhaitez revenir travailler en france vous allez avoir besoin d’une carte professionnelle cette carte est remis par l’état français et elle est nécessaire pour tout éducateur sportif qui souhaitent travailler pour les personnes souhaitant en savoir plus sur la carte pro les aides financières les trucs et astuces je vous invite à suivre normal snowboard regardez les vidéos à venir et puis lire les articles disponibles sur le site internet pour celles et ceux qui souhaitent passer à l’action tout de suite je vous ai préparé un guide complet et détaillé expliquant toutes les informations nécessaires et importantes à connaître afin d’optimiser vos chances de réussite en tant que moniteur de snowboard si jamais vous êtes intéressé par ce guide vous le trouverez dans la description ci dessous je vous remercie de votre attention si jamais vous avez aimé cette vidéo faites le moi savoir s’il vous plaît en likant la vidéo ci dessous. si vous avez des questions ou des avis différents cela est bienvenu bien sûr dans les commentaires ci dessous alors merci à tous et Chao Bon Ride !

[collapse]

En Suisse tout comme en France, il n’est pas nécessaire d’avoir terminé le diplôme pour avoir le droit de travailler en tant que moniteur. De ce fait, il est possible de commencer à travailler assez rapidement, après avoir suivi les premières étapes du diplôme.

Les prérequis au diplôme Suisse de moniteur de snowboard :

Différents prérequis sont nécessaires afin de pouvoir commencer à travailler en tant que moniteur. Ces prérequis peuvent être atteints via plusieurs méthodes, plus ou moins onéreuses et plus ou moins faciles. Il est important de comprendre que ces prérequis doivent être acquis avant de rechercher un emploi, sans quoi, vous n’aurez pas de crédibilité vis à vis des écoles de ski.

  1. Validé la formation «d’admission» Suisse.
  2. Posséder le diplôme MF1 Français.
  3. Alternative aux premiers niveaux du Brevet Fédéral
  4. Méthode pour les challengeurs!!

1 – Avoir validé la formation «d’admission» Suisse. Ce cours est le tout premier niveau de formation du Brevet Fédéral Suisse. Le cours d’admission donne le droit de travailler contre rémunération en Suisse. La formation dure une semaine et coûte entre 1 100 et 1 300 CHF (tout compris) suivant le lieu et les dates choisies.

2 – Posséder le diplôme MF1 Français. Le MF1 est le diplôme de Moniteur Fédéral 1er degré. Ce diplôme est délivré par la Fédération Française de Ski et est destiné aux bénévoles des clubs de ski et de snowboard. En gros, vous devez être licencié dans un club pour accéder à la formation qui dure une semaine et coûte environ 500 euros. N’importe qui peut y accéder, à condition de faire les démarches via un club de snowboard. Les clubs sont répertoriés sur le site de la FFS Fédération Française de Ski.

http://www.ffs.fr/federation/clubs/recherche-de-club

3 – Une alternative aux premiers niveaux du Brevet Fédéral existe. Pour cela, vous devez passer par la strucutre J&S (Jeunesse+Sport). Cette méthode économique, peut fonctionner à condition que vous soyez déjà en contact avec une école de ski Suisse ou un ski club Suisse, afin qu’ils puissent permettre votre inscription au cours. Il est totalement possible de contacter une école de ski pour laquelle vous aimeriez travailler et de leur proposer qu’ils vous inscrivent au J&S1 dans le but de travailler pour eux l’hiver suivant. Cela n’est pas la méthode la plus simple et vous demandera de savoir vous vendre auprès de votre futur employeur.

4-Méthode pour les challengeurs!!

Si vous avez suffisement confiance en vous et le goût du challenge, il semble possible d’éviter toutes formations d’introduction. Pour cela, il sera nécessaire de pouvoir remplir en bonne et due forme cette attestation :

http://www.snowsports.ch/fileadmin/autoren/files/education/69_form_grundausbildung_fr.pdf

Si vous lisez ce document, vous vous rendrez compte qu’il s’agit tout de même de suivre une formation de 5 jours avec un « chef de formation actif » . Hors la formation en question, est le cour interne des écoles de ski. Ce qui signifie que vous devez trouvez une école de ski en Suisse (ex: futur employeur) qui vous permette de suivre son cour interne. Cette formation est dans tous les cas une OBLIGATION et elle est GRATUITE (car dans le cadre de votre école de ski). Il suffit donc de faire remplir ce document en fin de cours interne et vous serez alors prêt à accéder à l’étape suivante (J&S1 ou niveau Aspirant). Cette méthode est méconnue et il vous sera surement nécessaire de la mettre en avant, afin d’expliquer à votre futur employeur (école de ski) que ce cas de figure est possible (la preuve avec l’attestation officielle en lien ci dessus).

Conseil : Il est stipulé dans l’attestation que vous serez évalué sur vos connaissances vis à vis du module ME (méthodologie) et TE (technique). Je vous invite fortement à vous préparer en étudiant le livre d’enseignement du snowboard. C’est le «vol3 de 2010» d’une valeur de 45 CHF. Ce livre que je trouve personnellement très bien réalisé, est le support commun aux formations de la filière J&S et Swiss Snowsports. Il est offert lors des formations J&S et payant dans tous les autres cas de figure. Si besoin, vous le trouverez en vente ici :
http://www.snowsports.ch/fr/shop.html

J’espère que cet article vous aide à voir un peu clair. N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire !
Pour plus d’infos, regarder la video « comment devenir moniteur de snowboard » ici.

Quel niveau technique faut il pour être moniteur de snowboard

This is the QUESTION !
Tout d’abord, il faut bien comprendre que le niveau nécessaire en début de formation et en fin de formation est très différent. Le niveau requis en début de formation est accessible à de nombreuses personnes, alors que le niveau technique requis en fin de formation peut quant à lui, être plus problématique. Dans tous les cas, vous devez garder à l’esprit qu’il s’agit d’une progression cohérente et que les exigences des centres de formations augmenteront au fur et à mesure que vos evoluerez dans le cursus du diplôme. Cela veut dire que vous aurez le temps de vous entrainner et de vous préparer entre chaque niveau de formation et bien souvent, vous aurez accès à des sessions d’entrainement, organisées par votre école de ski/snowboard et/ou par votre centre de formation.
Pour vous donner un exemple, avec le centre de formation Suisse « swiss Snowsports », le niveau requis afin de pouvoir entamer le cursus de formation est le niveau « king où Queen » de la « Red leagues ». Voyez ça de plus près via la vidéo ci-dessous :

League Rouge. Niveau Roi ou Reine.

La Suisse fait partie des pays ayant un standard d’exigence relativement élevé et ce niveau d’exigence est plus bas dans d’autres pays et centres de formations.
Si l’on regarde le niveau technique exigé pour le niveau 1 de SBINZ en Nouvelle-Zélande, vous pouvez également vous rendre compte que cela est franchement accessible : voir la vidéo ci-dessous

Avec SBINZ, le niveau technique évoluera au fur et à mesure des modules de formation. Le système CASI (Canadien), dont la formation est accessible notamment en Andorre, est relativement similaire à celui de NouvelleZélande.
J’espère que cet article aura apporté des réponses à vos questions et vous êtes un peu mieux informé sur les formations de moniteur de snowboard.

Joël de Nomad Snowboard

Découvre en EXCLUSIVITE
TOUTES les étapes de A à Z
pour devenir MONITEUR !!!

16 pensées sur “Moniteur de Snowboard en Suisse

  • novembre 7, 2019 à 3:18
    Permalink

    Salut Joël,
    J’ai commencé à regarder pour l’inscription à la formation mais il y a très peu d’information concernant ce sujet. En effet, la Swiss Snowsport me demande de leur faire parvenir un certificat de résident suisse ou de travail si j’ai bien compris, étant donné que je suis étranger.
    Quelle a été ta démarche pour rentrer dans la formation?
    Aussi, je peux m’inscrire au module ZA ou au ZA kids pour la phase d’admission, est-ce le même module? La finalité est-elle différente selon le choix?

    Bien à toi,
    AN

    Répondre
    • novembre 7, 2019 à 6:55
      Permalink

      Salut Arthur ! Je suis content que tu te motives à commencer la formation de moniteur de snowboard. Tu peux suivre la formation Suisse sans soucis en étant Français et sans être résident Suisse. La formation est ouverte à « tous » dans la mesure ou tu payes 🙂
      Les histoires de résidence, de contrat de travail, je n’ai connu cela que pour les démarches permettant d’accèder à des aides financières à la formation. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’infos et au début, c’est pas simple à tous comprendre. Prend bien le temps et n’hésite pas si tu as d’autre questions.
      Joël

      Répondre
  • février 26, 2020 à 9:51
    Permalink

    Bonjour Joël,

    Merci pour cet article et ces infos. Penses-tu qu’il soit possible de by-passer certaines étapes, et pourquoi pas directement obtenir un poste dans une école de snowboard en Suisse, si on a obtenu le niveau 2 de snowboard dispensé par CASI (au Canada donc) ?

    Cdt,

    EF

    Répondre
    • février 27, 2020 à 4:54
      Permalink

      Salut Émile, il existe souvent des parallèles entre les différentes formations anglo-saxonnes (BASI, CASI, SBINZ…). Pour la formation Suisse, il est également possible de demander une équivalence de diplôme. Il faudrait que tu voies directement avec le centre de formation qui t’intéresse en Suisse, afin de demander quelles sont les passerelles et équivalence depuis la formation CASI level 2. Pour ce qui est de trouver un emploi en Suisse, je connais des écoles qui emploient des moniteurs ayant le cursus BASI ou SBINZ, donc cela doit être possible avec le CASI.
      Joël

      Répondre
  • mars 13, 2020 à 12:38
    Permalink

    Bonjour Bonjour,

    Ça fait un moment que ça me gave de voir des monos de snow qui n’aiment pas ça et qui dpnnent des cours quand même…

    Si je veux commencer la formation donc (et passer le stage d’entrée entre guillemet) est il possible de le faire en France ?

    J’aimerais commencer à taffer dessus mais sans forcement aller à l’étranger..

    Sinon oui j’irai en suisse sans problème mais je voudrais avoir toutes les possibilités sous les yeux !

    En tout cas merci, j’avais un peu oublié l’idée, mais bordel me voilà motivé plus que jamais !

    Thibaut

    Répondre
    • mars 14, 2020 à 2:22
      Permalink

      Salut Thibaut! Merci de ta réaction et de ton intérêt pour l’enseignement du snowboard en France. Il n’y a actuellement pas de cour d’admission en France pour les formations Suisses. Bien évidemment, tu peux te préparer en amont, avant de te lancer. Si besoin, tu peux aller en Suisse simplement pour effectuer certains modules de formation (il n’est pas nécessaire de partir 3 ans en Suisse). Heureux de contribuer à ta motivation. N’hésite pas si tu as d’autres questions.
      Joël de Nomad Snowboard.

      Répondre
      • avril 2, 2020 à 11:56
        Permalink

        Salut c’est encore moi !

        J’aimerai du coup passer avec la Méthode pour les challengers !! Il faut donc que je trouve une école de snow en Suisse qui accepte que je suive pendant 5 jours gratuitement la formation à le suite de laquelle je pourrais faire signer le papier et commencer à enseigner en suivant les modules d’après ?

        Désolé mais j’avoue m’y perdre puis on trouve vraiment rien d’autre sur internet c’est cool que tu ais eu cette initiative !

        Répondre
        • avril 3, 2020 à 8:26
          Permalink

          Salut Thibaut, je vois que tu es toujours motivé ! Comme son nom l’indique  » la méthode pour les challengers » est un vrai challenge! Je parle de ces différentes options dans le guide pratique « Devenir MONITEUR de SNOWBOARD en SUISSE ». Je te conseille de trouver la méthode qui te convient le mieux, grâce aux conseils et explication du guide pratique. Une fois que tu comprends un peu mieux le contexte et les options, hésite pas à me contacter en privé si tu as toujours des interrogations. Bonne recherche 🙂
          Joël

          Répondre
  • avril 23, 2020 à 1:10
    Permalink

    Salut Joël. J’ai lu ton article mais j’ai une question supplémentaire: j’ai mon niveau 1 SBINZ et souhaiterais continuer la formation en suisse, et bosser en parallèle si possible. Je n’ai pas de brevet fédéral. Dois je le passer? J’ai des amis qui ont le SBINZ en ski et qui sont allés bosser directement en suisse avec le niveau 1 sans souci, alors je me demande… Merci de ta réponse!

    Répondre
    • avril 24, 2020 à 2:21
      Permalink

      Salut Laurane, félicitation pour ton niveau 1 SBINZ. Je n’ai personnellement pas été confronté à cette demande d’équivalence, mais j’ai aussi travaillé en Suisse avec des moniteurs diplômé en NZ. En Suisse, l’institution en charge des équivalences est le SEFRI et Swiss Snowsports propose aussi un service à ce sujet (toujours régit par le SEFRI). En termes de quantité d’heures de formation, le niveau 1 SBINZ correspond au « cours d’admission » du brevet fédéral Suisse. Reste à voir si la Suisse t’accorde cette équivalence. Si n’est pas le cas, tu as deux options, soit passé le niveau 2 SBINZ, soit te lancer dans la formation Suisse. J’ai un ami exactement dans la même situation que toi…je suis donc intéressé de voir comment les choses évolueront pour toi.
      Tu auras plus de détails en cliquant sur les 2 liens. N’hésites pas si tu as des news ou besoin d’aide.
      Joël

      Répondre
  • juin 18, 2020 à 8:50
    Permalink

    Salut Joël, je prévois d’aller passer le monitorat au Canada sur Whistler.
    Par la suite si l’envie m’en prends j’ai entendu dire qu’il était possible de passer une équivalence à Cham pour pouvoir enseigner en France.
    Peux-tu me confirmer cette info ?
    De plus, est-ce que tu sais comment ça se passe au Canada au niveau des durées de formation ?
    Si j’ai un bon niveau mais que je dois surtout assimiler la pédagogie, est-il nécessaire de prendre la formation de 11 semaines ou moins est envisageable ?
    Dans le sens où si les 11 semaines servent aussi à te donner du niveau en plus de la pédagogie… Je ne sais pas si ce sera vraiment utile pour ma part, d’autant plus que le tarif n’est pas le même ! 🙂
    Merci à toi pour tes explications plus haut et au plaisir de te lire

    Simon

    Répondre
    • juin 20, 2020 à 8:54
      Permalink

      Salut Simon, beau projet pour le snowboard au Canada !!
      Niveau diplôme, je ne connais à l’heure actuelle aucun moniteur ayant obtenu une reconnaissance de diplôme en France via le diplôme Canadien CASI. Pour être franc, je ne pense pas que cela soit aujourd’hui possible (mais je peux me tromper). Il faudrait creuser un peu plus le sujet. Cependant, ce que je sais est que tu peux suivre ta formation CASI en Andorre et je connais des formateurs (si besoin de contact). Malheureusement, ce sont des Anglais et la question de la reconnaissance en France ne les concerne pas vraiment.
      Pour le contenu de la formation, oui, le système CASI comme SBINZ propose des stages de PREPARATIONS et des stages de FORMATIONS. Cela vient du fait que les formations sont très courtes et permettent surtout de valider tes compétences. Si tu es confiant et expérimenté, tu peux te permettre de ne pas suivre les stages de préparation. Cela est effectivement plus économique, à condition de réussir. Suivre les semaines de préparation te permettra de savoir là où tu en es techniquement et pédagogiquement face aux exigences des examinateurs, mais oui, cela te demandera d’investir plus d’argent. Tu dois voir cela comme un investissement et non comme une simple dépense financière. Si tu aimes enseigner le snowboard et que tu souhaites réellement travailler dans ce milieu, INVESTIS dans ton avenir.
      N’hésite pas à partager l’évolution de ton projet sur Nomad Snowboard.
      Reste motivé ! c’est un beau projet.
      Joël

      Répondre
      • juillet 5, 2020 à 10:11
        Permalink

        Salut Joël, merci pour ta réponse bien claire !
        Aujourd’hui c’est un peu compliqué de savoir comment ça va se dérouler, étant donné qu’avec le covid je n’ai pas pu bien me préparer avant le Canada, je n’ai toujours pas de nouvelles pour décaler ma date d’entrée.
        Mais c’est peut-être un signe, je suis en ce moment en Suisse, où j’y ai retrouvé un ami rencontré en Nouvelle Zélande, qui a obtenu son brevet fédéral ici.. et au final, je me dis que ça vaudrait sûrement plus le coup de le passer en Suisse, entre le fait qu’il est possible de commencer à enseigner rapidement, évoluer dans cet enseignement au fur et à mesure, et au vu de la reconnaissance du diplôme qui par rapport au Canada, est internationale.
        Je ne m’étais pas franchement bien renseigné concernant la formation Suisse mais ça peut être plus intéressant !

        Répondre
        • juillet 5, 2020 à 10:40
          Permalink

          Oui, ce qui est en train de se passer n’est pas très compatible avec le fait de suivre la neige autour du globe…affaire à suivre.
          Tu soulèves un point intéressant sur la reconnaissance du diplôme Suisse qui est vraiment un atout important. Swiss Snowsports et SBINZ sont 2 institutions qui ne cesse d’évoluer. Swiss Snowsports fait évoluer ces outils pédagogiques destinés aux futurs moniteurs, notamment avec l’usage de E-learning qui sont très utile pour découvrir et apprendre les méthodes d’enseignement depuis ton ordinateur. SBINZ l’utilise depuis quelques années et le meeting international « INTERSKI » permet d’échanger et de faire évoluer les centres de formations des pays membres de l’ISIA.
          Bon courage pour ton projet.
          Joël

          Répondre
  • juin 26, 2020 à 11:12
    Permalink

    Salut Joel, merci pour ce post! Je suis irlandais et j’ai l’intention de devenir moniteur de snowboard cet hiver. Il semble que le chemin le plus simple et le plus économique pour devenir instructeur pour moi soit le système autrichien, mais je voudrais d’abord savoir si le système autrichien est compatible avec d’autres pays européens – par exemple, puis-je enseigner en Suisse avec la certification Anwärter, et savez-vous s’il est possible pour les instructeurs autrichiens pleinement qualifiés de travailler en France?
    (Toutes mes excuses pour mon mauvais français – c’est difficile pour nous anglo-saxons)

    Répondre
    • juin 28, 2020 à 7:35
      Permalink

      Salut Cailian ! Merci à toi de ton intérêt pour cet article. Je connais mal le système Autrichien mais je peux te mettre en contact avec des amis qui te renseigneront mieux sur le sujet. L’Autriche, tout comme la France est sortis de l’association ISIA depuis quelques années. Cela entraîne des contraintes supplémentaires pour les moniteurs, car l’ISIA facilite grandement la reconnaissance des diplômes au sein des pays membres. Cependant, il est malgré tout possible de faire valoir le diplôme Autrichien au sein d’autre pays, mais je te conseille de vérifier quelles sont les démarches nécessaires. Pour le Suisse, renseignes toi directement ICI
      De plus, tu dois savoir que tu auras besoins de quelques années pour terminer ta formation, tu seras donc obligé de faire les saisons d’hiver dans le pays où tu feras ta formation. Choisis donc un lieu où tu es prêt à rester quelques hivers 🙂

      Pour le cas de la France, c’est encore une autre histoire. La France est très sélective sur la distribution des reconnaissances de diplôme. La demande de reconnaissance de diplôme en France se fait via le site internet ARQUEDI et tu pourras travailler en France uniquement si tu obtiens le « carte professionnelle » française. Le « brevet fédéral » Suisse est un diplôme suffisamment élevé pour être accepté par la France sans avoir à passer d’examen en France. Cependant, la France exige également des documents annexes comme un justificatif de maîtrise de la langue française etc

      J’espère t’avoir aidé un peu. Écris moi en privé si tu as besoin de contact en Autriche.
      Continu comme ça et tu travailleras bientôt sur la neige !
      Joël

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *