💊 Dopamine : Repousse tes limites et domine ta PEUR en snowboard

0- LĂ©gendes urbaines et bruits qui courent

❌ PISTE NOIRE = BON SNOWBOARDEUR

❌ VITESSE = PLAISIR

❌ IL FAUT SUIVRE LES PLUS FORTS DU GROUPE

❌ IL FAUT TOUJOURS RIDER EN FAMILLE

❌ ZONE DE CONFORT = PROGRESSION

J’emprunte rarement les pistes noires 🏮, cela ne correspond pas Ă  ce que j’aime faire et souvent, les conditions de neige n’y sont pas terribles.
Il n’y a pas de liens entre la difficultĂ© d’une piste et le niveau technique en snowboard. Descendre une piste noire en dĂ©rapage, ne fait pas de toi un bon rideur et rester sur les pistes bleues, ne fait pas de toi un mauvais rideur. 

1- Avoir un mental d'acier 🧠

Acquiert un mental d’acier et boost ta progression grĂące Ă  ces quelques astuces. Les capacitĂ©s techniques semblent toujours ĂȘtre liĂ©es aux capacitĂ©s physiques. On pense souvent qu’un snowboardeur est bon, parce qu’il est sportif, en bonne condition physique etc

Cependant, on oublie trop souvent l’aspect mental. Beaucoup de snowboardeurs de haut niveau font la diffĂ©rence avec leurs adversaires grĂące au mental.
Bonne nouvelle ! Cela n’est pas rĂ©servĂ© au haut niveau, toi aussi tu peux te servir de cet outil redoutable et atteindre le niveau qui te fait rĂȘver.

La zone de panique đŸ˜±
A chaque fois que tu ressens des peurs ou que tu perds le contrĂŽle de ce que tu fais en snowboard, tu te retrouves dans ta “zone de panique”. Cela s’imprime dans ton cerveau et crĂ©e des blocages pour la suite de ton Ă©volution. Aie aie aie, bonjour les dĂ©gĂąts 🙈

La zone de confort 🏖
Tu es dans ta “zone de confort”, lorsque tu ressens un sentiment de facilitĂ© et de maĂźtrise totale de ce que tu es en train de faire…le chill dans toute sa splendeur ✌

La zone d’apprentissage ✅
C’est lĂ  que tout se joue. La “zone d’apprentissage” doit ĂȘtre ton objectif principale. L’apprentissage est Ă©troitement liĂ© Ă  la sĂ©crĂ©tion de dopamine 💊, cette hormone qui te permet une progression constante. En snowboard, cela se traduit par l’Ă©panouissement ressenti lorsque tu progresses. Le moindre petit progrĂšs contribue Ă  gĂ©nĂ©rer de la dopamine, d’oĂč l’importance de connaitre ton niveau et de toujours pratiquer un cran au-dessus de ta zone de confort.
A chaque fois que tu te dis “je l’ai fait”, “j’ai rĂ©ussi”, tu sĂ©crĂštes de la dopamine et tu prends du level.

â„č / Tout seul, ce n’est pas simple de savoir quoi faire et Ă  quel moment. Qu’elle est l’Ă©tape suivante ? L’Ă©tape qui n’est ni trop facile, ni trop difficile, pour rester dans ta zone d’apprentissage et stimuler le circuit de la dopamine ?

1.5- La méthode étape par étape

Pour répondre à ton besoin de continuité, la Nomad Snowboard School te guide étape par étape, tout au long de ta progression.

Cela Ă  deux avantages :
1-Tu restes stimulé par ta dopamine et tu sais toujours quoi faire, en fonction de ton niveau.
2-Tu apprends tous ce qu’il te faut, sans rien oublier, pour progresser en continu.

Les diffĂ©rents outils de Nomad Snowboard fonctionnent tous sur ce principe “Ă©tape par Ă©tape”. 

đŸ“ș Ta progression s’affiche en temps rĂ©el 🔋 % grĂące Ă  la validation d’Ă©preuves.

đŸ‘šâ€đŸ« Tu peux me poser tes questions tout au long de ta progression

đŸŽ„ le coaching vidĂ©o et les stages te permettent d’individualiser ta progression et d’optimiser la performance de ton apprentissage.

Les différentes zones mentales

2- Rider en famille / en groupe BIEN ou PAS ❓❓

C’est important de rider avec tes potes ou ta famille pour partager un sĂ©jour à la neige, c’est convivial et fun. Mais attention !
Il y a toujours un leader dans le groupe qui veut faire cette piste noire pour telles ou telles raisons. 

On a déjà tous entendu :
 “c’est bon, ça passe”, “allerrr, juste une derniĂšre piste”, “çaaa vaaa, ce n’est rien !”, “fait comme moi, c’est facile”…toutes les petites phrases qui te poussent Ă  faire ce que veut le groupe, mais pas forcĂ©ment ce que tu veux TOI. RĂ©sultat, tu peux vite te retrouver en galĂšre, te mettre une boite qui va te remettre Ă  ta place et lĂ , tu ne te dis plus “j’ai rĂ©ussi”… mais plutĂŽt, “merde, qu’est-ce que je fais lĂ  ?”. Dans ce cas, tu peux dire au revoir Ă  la dopamine et bonjour aux blocages.

Bien sĂ»r, tu peux rider avec tes potes et ta famille quand tu en as envie. Quand cela correspond Ă  ta zone d’apprentissage, c’est le top. Quand cela correspond Ă  ta zone de confort, tu peux toi-mĂȘme te fixer des dĂ©fis personnels : du carving, du switch, des petits virages, un nouveau tricks etc. Afin de continuer ta progression.
Par contre, sur un terrain trop difficile, tu n’as pas de marge de manƓuvre et tu risques de te retrouver dans ta zone de panique. Au lieu de progresser, tu vas crĂ©er des blocages, des traumatismes plus ou moins importants. Repartir du bon pied peut ĂȘtre compliquĂ©.

Parfois, il est bon de faire quelques pistes en solo et retrouver le groupe seulement un peu plus tard.
N’oublie pas comment la dopamine peut booster ta progression. Ainsi, tu sauras dans quelle zone tu te trouves, mĂȘme si tu rides avec des potes plus fort que toi, ou avec ta famille qui veut faire des pistes faciles.

3- Évite les piùges 🕾

Astuce n°1 : “La journĂ©e type” idĂ©ale ⏱

Le rythme de ta journĂ©e de pratique est un outil efficace pour optimiser ta progression. Ton but premier est de rester en sĂ©curitĂ© tout en variant entre ta zone de confort et ta zone d’apprentissage.

  1. PremiĂšre heure = Zone de confort / Ă©chauffement / pistes faciles.
     
  2. Coeur de journĂ©e = Alterne entre zone d’apprentissage et zone de confort pour rĂ©cupĂ©rer.
     
  3. Fin de journée = Zone de confort car la fatigue est responsable de la majorité des blessures.



Astuce n°2 : Le spot parfait pour rider 👌

Toutes les stations de ski ne se valent pas.
Ne sous-estime pas l’importance de ton choix !

➡La qualitĂ© des remontĂ©es mĂ©caniques
➡La diversitĂ© des pistes
➡La qualitĂ© de l’enneigement
➡La quantitĂ© de pratiquant sur les pistes et les pĂ©riodes de hautes affluences

Autant de critĂšres Ă  prendre en compte pour ĂȘtre sĂ»r que ton sĂ©jour ne se transforme pas en cauchemar. Parfois, ta station habituelle n’est pas vraiment adaptĂ©e Ă  tes besoins et il vaudrait mieux aller sur un autre domaine skiable.  En prenant en compte les critĂšres ci-dessus, pose-toi la question :
“Est ce que ma station habituelle offre des conditions favorables Ă  ma progression ?”

Un petit exemple : Une remontĂ©e mĂ©canique moderne permet de monter 1000m de dĂ©nivelĂ© en 10 minutes (ex : “La Masse” sur Les MĂ©nuires), tandis qu’une remontĂ©e ancienne monte 700m en 20 minutes (ex : “La Sambuy”).

Le problĂšme est le mĂȘme pour ce qui est de la diversitĂ© des pistes, Ă  savoir, vas-tu trouver suffisamment de pistes faciles et longues pour t’entraĂźner ?
Certains domaines sont exposĂ©s plein sud, ce qui engendre une transformation de la neige rapide ( glace ou soupe ), tandis que d’autre auront des versant Ă  l’ombre permettant de mieux conserver la neige dans de bonnes conditions. 

Sur certains domaines, je n’ai JAMAIS attendu plus de 5 min aux remontĂ©es mĂ©caniques. Tandis que sur d’autres domaines, Ă  la mĂȘme pĂ©riode, j’Ă©tais interdit de remonter, afin de laisser la prioritĂ© aux touristes.

Astuces pour optimiser ton choix.

Il vaut mieux :
✔ Faire quelques heures de voiture en plus et rĂ©cupĂ©rer ce temps, en temps de pratique.

✔ Trouver une station de ski moins Ă  la mode et ĂȘtre seul sur les pistes.

✔ Payer un forfait un petit peu plus cher et avoir des conditions de meilleure qualitĂ©.

✔ Rider avec des horaires dĂ©calĂ©s de celle de la majoritĂ© des skieurs ( ex : 8h45/10h30 puis 12h/14h puis 15h30/17h00 ), surtout pendant les pĂ©riodes de fortes affluences.

✔ Rester sur les remontĂ©es mĂ©caniques moins frĂ©quentĂ©es du fait de leur confort moindre (tĂ©lĂ©ski) ou de leur Ă©loignement des axes trĂšs frĂ©quentĂ©s (traversĂ©es de domaines skiables, sommets remarquables, pistes populaires etc)


L’exemple des Portes du Soleil est intĂ©ressant. Ce domaine skiable est trĂšs grand, pour autant, du cĂŽtĂ© Français (ChĂątel / Morzine / Avoriaz / Les Gets ), les remontĂ©es et les pistes de ski sont complĂštement saturĂ©es en pĂ©riode de haute saison. Au mĂȘme moment, avec le mĂȘme forfait, les pistes sont quasiment vides ou trĂšs peu frĂ©quentĂ©es dĂšs que tu bascules sur le versant Suisse du domaine (Les Crosets / ChampĂ©ry / Morgin / Champoussain…).

4- La Nomad Snowboard School, c'est du "sur mesures" 📏

Quand j’Ă©tais autodidacte, j’aurai rĂȘvé de connaitre ces astuces concernant l’organisation de mes week-end de snowboard, du rythme idĂ©al de ma journĂ©e ou encore des stratĂ©gies mentales favorisant ma progression. Dans l’ABC 3.0, je vais encore plus loin.
Comme promis, ce guide t’offre gratuitement des hacks puissants sur :
✔ La technique
✔ Le matĂ©riel
✔ Les rĂ©glages
✔ L’organisation
✔ Le mental
Alors, on se retrouve dans l’article suivant, pour un sujet spĂ©cial :

đŸ˜± La terreur des blessures en snowboard est elle justifiĂ©e ? 

🆘 Comment Ă©viter les fautes de carres ?
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.