Instructeur de snowboard : La carte professionnelle

Snowboard: La carte professionnelle d’éducateur Sportif
ou
Le libre Etablissement

Pour exercer la profession de moniteur de snowboard, il est nécessaire de suivre un cursus de formation plus ou moins long et onéreux suivant le pays choisi. Pour avoir le droit de travailler en France, il sera nécessaire d’obtenir une carte professionnelle. C’est carte professionnelle est la même que la carte pour tout éducateur sportif diplômé, peut importe l’activité ou le sport concerné. Pour le snowboard, l’intitulé ce nome « libre établissement : ski (surf des neiges snowboard ) ) » voyez par vous même ICI.
Cette carte est disponible seulement via l’obtention de certains diplômes spécifiques. En effet, tous les certificats ou brevets n’ont pas la même valeur et par conséquent, il est nécessaire de se conformer à certaines exigences pour enseigner en France.

La carte professionnelle est le garant de vos droits à travailler contre rémunération, en l’occurrence en tant que moniteur de snowboard en France.

Comment obtenir la carte professionnelle d’instructeur de snowboard ?

Cette carte professionelle s’obtient en faisant la demande au près de la DDCS, Direction Départemental de la Cohésion Sociale (anciennement DDJS). Cette demande s’effectue aujourd’hui via l’interface dématérialisée Arquedi.sport.gouv
Pour les personnes ayant suivi une formation à l’étranger, il est question de reconnaissance de diplôme.

Instructeur de snowboard : Quel statut professionnel ?

Une fois votre carte professionnelle en poche, il est l’heure d’aller bosser ! Actuellement, le métier de moniteur fait partis des professions libérales et la majorité des enseignants sont des travailleurs indépendants. En effet, malgré la signification de profession libérale, cela n’impose pas que vous soyez totalement indépendant. Vous pouvez faire le choix de vous rapprocher de structures existantes telles que les Écoles de Ski Français ou les Écoles de Ski Internationales, avec qui vous obtiendrez certains avantages, mais également certains inconvénients. De nombreux snowboardeur ne souhaitent pas travailler avec ces structures pour diverses raisons et notamment en raison de la polémique existante entre la Fédération Française de Ski versus le monde du snowboard. Par conséquent, de plus en plus de petites entreprises spécialisées dans le snowboard émergent dans le paysage français. Vous en retrouverez certains sur le site internet de France Snowboard où sont répertoriés quelques moniteurs de snowboard français.

Moniteur de snowboard n’est pas obligatoirement un métier exercé sous le statut d’indépendant, il est possible de travailler en tant que salarié pour des entreprises privées. Cela dit, la différence est importante et aura une sérieuse influence sur le salaire, le rapport employé/employeur, vos droits et cotisations aux prestations sociales (sécurité sociale, assurance médicale, droit aux chômages…).

J’espère que les futurs moniteurs de snowboard qui lisent cet articles trouveront des réponses à leurs questions. Le sujet est très riche, alors n’hésitez pas à poser vos questions.

Joël de Nomad Snowboard.

en savoir plus:
https://nomadsnowboard.com/moniteur-snowboard-suisse/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *