SNOWBOARD Apprendre à CARVER

Apprendre le snowboard carving

En snowboard, il est possible de se déplacer, soit en dérapant, soit en carvant. Le dérapage est la méthode la plus facile et c’est ce que chaque débutant va apprendre à faire en premier lieu. Déraper pour ralentir, mais également pour se déplacer. Aller d’un côté de la piste à l’autre, en faisant une traversée dérapée, apprendre à changer de direction grâce à un virage dérapé etc. Déraper est la technique la plus accessible et permet d’apprendre le snowboard facilement, afin d’en découvrir les joies. Cependant, comme le mot déraper la laisse entendre, cette technique engendre un frottement important entre la planche et la neige et cela va constamment ralentir le snowboard.

C’est pourquoi, plus la maîtrise du snowboard évolue, plus on va essayer de minimiser cette sensation de dérapage par une volonté de « couper » la neige avec la carre du snowboard et cela s’appel carver. L’objectif en carving est de glisser le plus possible dans le sens longitudinal du snowboard et non latérale comme en dérapage.

Le côté d’un snowboard et plus particulièrement la carre (partie métallique) possèdent un profil courbe, dessinant une parabole et c’est que l’on appelle le « sidecut ». Pour ceux qui surf, l’outline d’une planche de surf est l’équivalent du sidecut au snowboard, mais avec une forme différente. En fonction de la forme de son sidecut, le snowboard va tourner plus ou moins facilement. Imaginons que nous faisons glisser indéfiniment un snowboard sur son sidecut, il glissera alors en dessinant un cercle. On parle alors de rayon de courbe. En ski, ce rayon de courbe varie beaucoup entre chaque modèle et cela est un vrai critère de sélection. Pour le snowboard, cela est moins mis en avant et en général, le rayon de courbe varie entre 7m et 9 m. Certaines marques fabriquent des planches avec des rayons plus grands. Bien évidemment, cela dépend de l‘utilité de la planche et de ce que vous recherchez. Un rayon court permettra une réactivité importante et rendra le snowboard « joueur » tandis qu’un rayon long, sera utile pour aller droit et vite de manière stable (freeride, derby…). Certains snowboards alpins, ou encore pour le boardercross, offrent des rayons de courbe allant jusqu’à 17 m.

Lire la transcription

salut à tous bienvenue chez Nomad
Snowboard !
Alors aujourd’hui, nous allons parler carving, comment carver en snowboard ?
– Quels sont les mouvements importants ?
– Sur quel terrain essayé et progresser
– Comment s’amuser en réalisant quelques tricks ?
Pour réussir à carver est il nécessaire d’avoir de la vitesse, de l’angulation et de l’inclinaison. En carving la vitesse est primordial afin de jouer avec la forces centrifuges et de pouvoirs s’incliner. Faite alors très attention aux autres riders afin d’éviter les collisions. L’angulation et
l’inclinaison alors ! Qu’est ce que ça veut dire ?
Partons d’une position neutre avec zéro angulation et zéro inclinaison, le rider est alors à 100% à l’aplomb de sa planche, malgré une flexion des jambes et une légère position d’ attaque du buste.
Ce qu’on appelle alors angulation, est l’angle formé entre la planche et la surface du sol, cet angle est généré principalement par une flexion des chevilles et des genoux. Depuis les pointes de pieds
c’est en général un peu plus simple à sentir, l’angle entre la neige et la planche est alors formé par une flexion des chevilles et un fort appui sur les tibias.
L’inclinaison alors c’est quoi ? Et bien c’est tout simplement l’angle formé entre la surface du sol et le rider. Sur la carre talon, c’est en théorie la même chose, mais en pratique, notre morphologie ne nous permet pas de s’incliner et d’anguler de la même manière. Continuez à travailler avec vos
chevilles et vos genoux afin de ne pas rider avec vos fesses complètement en arrière, car cela va tout simplement éloigné votre centre de gravité de votre surface d’appui et vous risquez de tomber. Dans cet exemple d’extrême carving, l’inclinaison et l’angulation sont dissociés afin de ne pas perdre l’accroche, ouais ! en gros faites gaffe à pas toucher avec les pointes de pieds quoi…
Pour ceux qui ont des grands pieds, vous pouvez utiliser un snowboard wide ou mettre un peu plus d’angle dans vos fixations afin de tricher un peu.
Le choix du terrain. On choisira idéalement un terrain facile, plutôt large avec peu de pente et si possible bien damées. Cela vous permettra de réaliser de grands et larges virages et d’être concentrer sur votre feeling plutôt que sur les autres riders. Pour commencer utilisez des pistes bien larges afin de pouvoir fermer vos trajectoires, cela vous aidera à contrôler votre vitesse et vous aurez tout le temps de voir venir le virage suivant. Par la suite vous pourrez choisir la taille et la forme de vos virages afin de pouvoir carver sur les pistes plus étroites.
Quelques tricks ! pas de triple cork ici, mais plutôt de simples tricks que l’on peut effectuer tout en carvant. Les plus simples sont les grabs, tel que le indy ou le melon. Pour le indy, utiliser votre main arrière pour venir graber entre les deux pointes de pieds, attention à bien fléchir vos jambes pour
garder une posture stable et continuer de regarder loin devant vous. Pour le melon, utilisez votre main avant, pour graber entre les deux talons. Pour ce grab, fléchissez vos jambes au maximum et tournez vos épaules vers l’avant, cela vous aidera à maintenir votre grab et à mieux voir où vous aller. Grâce à un frontside 180, vous pouvez carver non-stop sur les pointes de pieds. vous allez effectuer alors un virage sur les pointes de pieds en goofy puis un virage sur les poings de pieds en
regular. Pour le 180 en lui-même, il est important que votre position de base soit suffisamment basse pour pouvoir effectuer un saut depuis vos deux pointes de pieds en même temps. Pendant
l’impulsion, vos épaules vont amorcer la rotation en tournant face à vous. Une fois en l’air, terminez la rotation avec vos jambes et votre planche et préparez-vous à amortir. Pour ce 180, le bras arrière et directeur, il vient montrer la direction dans laquelle vous allez, comme si vous donniez un coup
de poing. Essayez d’abord à faible vitesse puis accélérer le rythme. J’espère que ces quelques conseils vous aideront à mieux carver. Il ya encore beaucoup à dire sur la flexion, l’extension, les appuis longitudinaux, quand changer de carre, utilisés la torsion ou non, bref si vous voulez en savoir plus, dites le moi dans les commentaires.
Merci à tous et à bientôt dans la prochaine vidéo, ciao !

Second Paragraph

Third Paragraph

[collapse]

Carver étant utile pour garder sa vitesse tout en changeant de direction, cette technique est à la fois utile pour une pratique de loisir comme pour la compétition. Dans la tête de nombreuses personnes, le carving fait référence au slalom, au boardercross, au snowboard alpin mais le carving ne s’arrête pas là!
Le carving est une technique utilisé dans toutes les disciplines du snowboard à partir du moment ou le niveau technique l’impose. En halfpipe, en slopestyle, en big air, en jib, pour les tricks sur piste etc., le carving sera aussi utilisé à la différence près, qu’il ne sera qu’un moyen pour réussir une performance et non une fin en soi.

Comment CARVER en Snowboard ?

Apprendre le carving :

Pour commencer à carver, il est nécessaire de posséder quelques bases techniques afin de savoir réaliser des virages dérapés sur les pistes faciles. Être à l’aise avec la sensation de vitesse est également important. Si vous souhaitez continuer à progresser avec votre prise de vitesse, n’hésitez à jeter un œil à ce tutoriel : « comment ne pas s’arrêter sur les plats »

Comme je l’explique dans le tutoriel vidéo sur le carving, quelques mouvements techniques sont particulièrement importants afin de bien commencer.

La position de base en snowboard

snowboard position de base, snowboard basic stance, nomad snowboard
snowboard basic stance in Andorra

L’erreur que font TOUT les débutants sans exception est d’incliner le haut du corps vers l’avant. Si vous avez un doute, essayer à la maison. Il est important de pouvoir bouger verticalement grâce à une flexion des jambes, tout en gardant le bassin en avant. L’erreur commune est d’incliner le dos en avant et de sortir les fesses en arrière. Si vous essayer à la maison, suivez la démo disponible dans ce tuto ICI.

Petit rappel : lorsque les chevilles et les genoux sont fléchis, votre bassin doit être en avant. Vous DEVEZ sentir le contact tibias/boots et les cuisses et les abdos légèrement contracté.

L’angulation de la planche

Grâce à une bonne position de base, vous allez pouvoir solliciter vos membres inférieurs et plus particulièrement vos chevilles et vos genoux. Essayer à l’arrêt ! Pour anguler du côté de vos orteils, vous allez pouvoir fléchir vos chevilles tout en cherchant un fort contact avec vos tibias. Votre bassin accompagne l’ensemble grâce à un mouvement latéral pour aller au-dessus de vos orteils.

snowboard carving, front side, nomad snowboard
toes side turn, Turoa NZ

Essayer maintenant d’anguler du côté de vos talons. On garde le dos droit et le bassin bien au-dessus de la planche. Chercher alors à soulever vos orteils dans vos boots…vous sentez alors la pression dans vos talons et sur vos mollets ? Alors on est bon !

L’inclinaison du corps

L’inclinaison est plus facile à tester avec un peu de vitesse qu’a l’arrêt. Ce que vous devez vraiment comprendre, est qu’il n’y a aucun nouveau mouvement à ajouter pour cette étape. L’inclinaison ne vient pas d’un mouvement de votre part, bien au contraire, c’est TOUT votre corps qui doit se laisser incliner vers le sol telle la tour de Pise. Votre unique allier dans cette étape sera donc la vitesse afin de pouvoir descendre petit à petit et de plus en plus.

snowboard carving, bascule latérale, nomad snowboard
toes side Turn, Turo NZ

ATTENTION : Il est tentant de toucher la neige avec le bras arrière lors de vos déplacements sur la carre orteils. Ne faite pas la même erreur que nombreux snowboardeurs. Comme vous pouvez le voir sur cette image, le rideur touche la neige, cependant, il n’y a pas d’angulation du snowboard et encore moins d’inclinaison du rideur. Les hanches sont justes totalement fléchis et les fesses en arrière. Cela génère un déséquilibre et des appuis aléatoires. Mais OUI, il touche la neige.

Erreur carving snowboard, nomad snowboard
what you don’t have to do !

La vitesse

la vitesse est un élément indispensable afin de pouvoir appliquer le principe d’inclinaison et d’angulation. Prenons l’exemple d’une moto : à vive allure, un motard peu s’incliner dans un virage afin de résister à la force centrifuge. La vitesse le maintien en équilibre et lui permet de ne pas tomber. Il en est de même en snowboard.

Qui dit vitesse dit DANGER !

Attention, le plus gros danger sur les pistes est le risque de collision. En snowboard, il est particulièrement difficile de voir ce qui se passe dans notre dos, c’est pourquoi vous devez impérativement anticiper et regarder avant d’engager tout changement de direction côté talons.

De plus, en carving, nous adoptons des trajectoires inattendues pour 90% de autres usagers, qui eux sont concentrés sur : leur chasse-neige, éviter une faute de carre ou encore aller le plus vite possible jusqu’en bas. Bon d’accord, pas tout le monde…mais presque.
Bien qu’il existe des règles de bonne conduite comme les 10 règles FIS (fédération internationale de ski), peu de personnes en ont connaissance, il est donc de votre ressort de les respecter et d’assurer votre propre sécurité.

1. Respect d’autrui
Les usagers des pistes doivent se comporter de telle manière qu’ils ne puissent mettre autrui en danger ou lui porter préjudice soit par leur comportement soit par leur matériel.

2. Maîtrise de la vitesse et du comportement
Tout usager des pistes doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu’aux conditions générales du terrain et du temps, à l’état de la neige et à la densité du trafic.

3. Maîtrise de la direction
Celui qui se trouve an amont a une position qui lui permet de choisir une trajectoire ; il doit donc faire ce choix de façon à préserver la sécurité de toute personne qui est en aval.

4. Dépassement
Le dépassement peut s’effectuer par l’amont ou par l’aval, par la droite ou par la gauche ; mais il doit toujours se faire de manière assez large pour prévenir les évolutions de celui que l’on dépasse.

5. Au croisement des pistes ou lors d’un départ
Après un arrêt ou à un croisement de pistes, tout usager doit, par un examen de l’amont et de l’aval, s’assurer qu’il peut s’engager sans danger pour autrui et pour lui.

6. Stationnement
Tout usager doit éviter de stationner dans les passages étroits ou sans visibilité ; en cas de chute, il doit libérer la piste le plus vite possible.

7. Montée et descente à pied
Celui qui est obligé de remonter ou de descendre une piste à pied doit utiliser le bord de la piste en prenant garde que ni lui, ni son matériel ne soient un danger pour autrui.

8. Respect du balisage et de la signalisation
L’usager doit tenir compte des informations sur les conditions météorologiques, sur l’état des pistes et de la neige. Il doit respecter le balisage et la signalisation.

9. Assistance
Toute personne témoin ou acteur d’un accident doit prêter assistance, notamment en donnant l’alerte. En cas de besoin, et à la demande des secouristes, elle doit se mettre à leur disposition.

10. Identification
Tout skieur et snowboarder témoin ou partie responsable ou non d’un accident est tenu de faire connaître son identité.

Le choix du terrain

drapeau piste bleue

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ICI, une piste de difficulté bleue à rouge facile et de préférence damée sera un terrain idéal pour le carving. Cela vous permettra de ne pas prendre trop de vitesse et de trouver un rythme de virage confortable. La largeur de la piste compte également, afin de pouvoir fermer la trajectoire de vos virages et ajuster votre vitesse si besoin. Les conditions de neige influence énormément sur la capacité à carver ou non. Idéalement, on cherchera une neige dense et sans relief, c’est pourquoi, des pistes fraichement damées sont en général un terrain de jeu idéal. Ayant besoin de vitesse, il est évident que la visibilité est un critère indispensable à votre sécurité et celle des autres riders.

Forme et taille des virages en snowboard

Les virages carver les plus simples sont les grands virages ayant une trajectoire fermée. Fermer votre trajectoire va vous aider à ajuster votre vitesse afin de continuer à évoluer au rythme voulu. Plus vous fermez votre trajectoire, plus vous vous éloignez de la ligne de pente et plus vous ralentissez. Au contraire, si votre trajectoire est proche de la ligne de pente, vous allez prendre de plus en plus de vitesse.

snowboard carving, carving virage ouvert, carving virage fermé, carving virage court, carving virage large

Le choix du matériel de snowboard

Comme je l’ai expliqué plus haut, le carving n’est pas une discipline à part entière, mais plutôt une technique de déplacement en snowboard. Par conséquent il est possible de carver avec TOUT type de snowboard, d’autant plus, si votre snowboard est adapté à votre morphologie (poids, taille, pointure) et à ce que vous aimez faire.

creative-lo-photographie, creativelophotographie, Victor Loron, Fabian Wolfsgruber, nomad snowboard, snowboard carving, carving, snowboard, joel bardoux, tuto snowboard, tutoriel snowboard
Victor Loron et Fabian Wolfsgruber, by creative-lo-photographie

Pour le matériel, il existe des planches pour tous les goûts, même si l’on retrouve en général 3 catégories de planches. Vous allez souvent trouver vos planches dans les familles suivantes :

  • Freetyle / park
  • Freestyle / All mountain
  • All mountain / Freeride

Dans ces 3 catégories, la moins adapté au carving sera le « freestyle / park » car ces planches sont plutôt destinées à la pratique du jib (rails / boxes) et sont par conséquent assez souples. Dans les 2 autres catégories, vous pouvez trouver quelque chose qui sera suffisamment rigides pour être agréable et stables en conduite de courbe. Il faudra alors continuer votre recherche, afin de trouver les critères de shape, de dimension, de technologie, de sidecut…qui vous intéresse le plus.

N’hésitez pas à profiter des « snowboard tests« , organisé par les professionnels du snowboard durant la saison, afin de trouver votre bonheur (certains shop proposent également des tests de board).

Personnellement, j’aime beaucoup le freestyle, le hors-piste, le carving, les rails et le freeride…et j’aime utiliser la même planche pour tout faire, y compris pour enseigner. Autant dire que pour trouver une planche performante partout, ce n’est pas évident. J’utilise donc une planche true twin (symétrique) de la catégorie « freestyle / all mountain » pour sa rigidité et en multi cambre (cambre entre les pieds et rockers aux extrémités). J’ai choisi une planche assez grande (156 cm) pour ma taille (1.73 m), ce qui lui confère une longueur de carre effective assez confortable pour les conduites de courbes. D’autre part, ma planche est légèrement plus large que nombre de ces consœurs et là aussi, cela apporte une bonne tolérance pour pouvoir anguler fortement (je chausse du 42 EU, 27 MDP) et j’utilise les angles -12° +12° afin de ressentir le même feeling en switch et en normal foot. Enfin, le shape de ma planche possède un rocker au tail et au nose pour les jours de poudreuse !

Entretien du matériel de snowboard

L’entretien de votre planche est autant important que le choix de celle-ci. En effet, une semelle en mauvais état où des carres non affutées, ne seront pas vos meilleurs alliés pour carver en toute facilité. Si tailler des courbes à longueur de journée est votre priorité, alors affuter vos carres sera d’une aide précieuse. En effet, les conditions de neiges ne permettant pas toujours une accroche parfaite et votre seul rempart face à la glace ou la neige dure, sont un bon affutage de carre. La technologie magnet traction (carres ayant une forme ondulée) est également une option envisageable pour la neige dure.
comment entretenir votre snowboard en video ICI.

L’extrême carving

L’extrême carving qu’est ce que c’est ?
Comme son nom l’indique, l’extrême carving à pour but de carver, de manière extrême !
Carver n’a en soit rien d’extrême, en tous cas plus aujourd’hui, cependant carver en étant couché dans la neige, l’est toujours !
Dans la famille de l’EC, on retrouve différent tricks plus ou moins connu comme:

  • -l’euro carve
  • -l’elbow carve
  • -le body carve
  • -le Vitelli turn (Serge Vitelli)


l’EC est officiellement apparu à la fin des années 90, alors que le snowboard alpin disparaissait petit à petit. Jacques Rilliet et Patrice Fivat sont deux snowboardeurs français, investit dans le monde du snowboard depuis les années 80, ils ont développé ce que l’on appelle aujourd’hui l’extrême carving.

Avec l’EC, Jacque Rilliet et Patrice Fivat ont souhaité mettre l’accent sur l’aspect ludique du snowboard alpin et par la même occasion, délaisser les aspects ennuyeux de la compétition, notamment en matière de matériel. Le matériel de snowboard alpin recherchant uniquement la vitesse et un changement de carres rapide, devenait de moins en moins confortable à utiliser. La largeur au patin (milieu) pouvait faire 16 cm de large, imposant un angle de pied allant jusqu’à 60°. Partant de ce constat, la nécessité d’avoir des snowboards plus larges c’est vraiment fait sentir pour nos deux pionniers français.

En 2003, ils créèrent la marque de snowboardSwoard » afin de répondre exactement aux besoins de cette spécialité. Le développement parallèle du monde du snowboard avec l’half pipe et l’explosion du snowboard freestyle dans les années 2000, n’a pas laissé beaucoup de place à l’EC. Cependant, l’EC attire toujours l’attention des curieux et je vous invite à visiter le site https://www.extremecarving.com pour plus d’infos.

Comment s’améliorer en carving

Une fois que vous commencer à être à l’aise sur les pistes faciles et dans des conditions d’évolutions peu exigeantes, de simples variations vont vous apporter de nouveaux challenges.

Varier le type de terrain sur lequel vous carvez, va vous obliger à adapter :

  • votre vitesse
  • la taille de vos virages
  • la forme de vos virages

Essayer de carver sur piste plus inclinée (rouge) et vous allez devoir fermer vos virages sans tarder, auquel cas vous risquer de prendre trop de vitesse.

snowboard carving, snowboard elbow carve, snowboard backside carving
elbow carve. Turoa NZ

Pour ma part, l’aspect ludique du snowboard étant ce qui me motive le plus, j’aime trouver de nouveaux défis ou combiner freestyle et carving. Passer sous un obstacle en Euros Carve, effectuer un revert en elbow carve, rajouter un Indy grab lors d’un virage sur les talons, un 180° entre deux virages carver, un MFM butter (Mark Frank Montoya)…les combinaisons sont sans fin, à vous de trouver ce qui vous motive !

Si vous avez des questions sur le carving en snowboard, envie d’un tutoriel sur un trick en particulier ou alors plus d’infos sûres comment débuter en carving, faite le moi savoir !

Joel



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *